KHYSCZ Box

Marvel Super Special #1 – 1977

sans-titre-1-copier

Couverture : Alan Weiss – 62 pages

Steve Gerber / Alan Weiss, Al Milgrom, Sal Buscema, John Buscema

Chapitre I
Steve Gerber / Alan Weiss /Al Milgrom, Sal Buscema,

Dans la rue, Gene Simmons et Paul Stanley sont en pleine conversation sur leur refus du passage à l’âge adulte imposé par leurs parents et d’un moule social trop étriqué pour eux.


Tout d’un coup, un géant cul-nu vous offre une boite


Au détour d’une rue, il tombe sur un groupe de voyous qui agresse un géant aveugle et quinquagénaire à l’accoutrement des plus singuliers.
Ce curieux personnage tente de défendre une boite mais se sentant dépassé, il lance l’objet aux deux ados pour qu’ils le soustraient à ses agresseurs. Le géant les prévient qu’il s’agit d’une boite aux grands pouvoirs magiques.

Poursuivis à leur tour, Gene et Paul se réfugié dans la salle de jeux où les attendent leurs amis Peter Criss et Ace Frehley.


Les 4 camarades se cachent dans un photomaton. Mais alors qu’ils sont se le point d’être débusqués par les voyous, Ace ouvre la boite qui contient des totems magiques dont chacun s’empare.

Dans un nuage de fumée jaillissant du photomaton en ruines, les adolescents émergent alors complètement transformés. Leurs noms de code : Ace, Cat, Demon, Starchild.


La boite les a dotés de pouvoirs extraordinaires qui leur permettent de venir facilement à bout de leurs agresseurs.


Sans avoir le temps de souffler et avant l’arrivée de la police, Ace les téléporte instinctivement sur les quais face à la Statue de la Liberté.

A peine remis de leur aventure, Dr Doom débarque dans un vaisseau en forme d’astre lunaire accompagné de gitanes/Escort-girls.


Il vient réclamer la fameuse boite : « the box of KHYSCZ » qui appartenait à l’héritage magique de sa mère. La boite fut dérobée lors du voyage de Doom au Tibet (FF # 5) par un gitan, Dizzy the Hun, tuteur magique de sa mère, qui voulait soustraire un tel pouvoir des mains de Doom. Il s’agit évidemment du géant aveugle du début de l’histoire.


Latveria’s Escort Girl Service


Pris sous le feu, des bohémiennes qui se relèvent être des androïdes, les jeunes héros ripostent et font fuir Doom. Une foule de curieux s’amasse : il est temps pour Ace de les téléporter à nouveau.

 

——————–Intermède ——————–
Steve Gerber / Sal Buscema,


Bravo, y’se mouillent pas les héros !

Informés par la presse, tous les héros Marvel apprennent l’existence des jeunes protagonistes. Mais sous les conseils du Dr Strange, informé par Dizzy the Hun, ils décident qu’ils doivent les laisser assumer seuls leur destinée.

——————–Fin de l’intermède ——————–

 

Chapitre II : Precisely as hot as Hell
Steve Gerber / John Buscema,


La téléportation a eu des ratés et le groupe est séparé en deux. Gene et Paul se retrouvent dans une espèce de paradis.


Accueillis par Dieu ou St Pierre, ils découvrent vite qu’ils sont en fait dans le royaume de Méphisto qui les soumet à une sorte de test de soumission.


Les deux jeunes résistent et Méphisto finit par les téléporter ailleurs.


Superbes bottes ! c’est des Mephisto vous croyez ?

 

Chapitre III The Andromedia Hustle
Steve Gerber / Alan Weiss


On retrouve Peter et Ace sur une discothèque Intergalactique peuplée d’animaux humanoïdes. Peter a un ticket d’enfer avec une beauté féline qui est aussi la petite copine du gérant de la boite.


Une petite bagarre plus tard et Peter et Ace se re-téléportent vers ….

 

Chapitre IV : See Latveria and Die
Steve Gerber /Rich Buckler & John Buscema


Allez les gars, encore une pose naturelle !


…la Latvérie où ils retrouvent Gene et Paul. Dizzy les attend sur place pour les préparer au combat qui va se jouer contre Doom.


Les quelques Doombots ne font pas le poids face à jeunes héros maintenant aguerris.


Ils sont ensuite confrontés à une bouche magique qui tente d’aspirer leurs pouvoirs.


« It’s sucking us … cant resist » – Je vois pas le problème pour ma part 8)


Passées ces deux épreuves, les quatre jeunes se retrouvent téléportés dans des limbes magiques par le Dr Doom. Face à tel adversaire, les ados sont vite mis au tapis

Mais grâce au pouvoir de Paul, Doom se remémore son enfance volée après la mort de ses parents et se met à douter.


Dizzy apparaît à ce moment et enfonce le clou face à Doom :
-« Peut-il refuser à ces jeunes la chance de posséder un tel pouvoir lors que lui même en a profité quand il avait leur âge ?
-« Comment le fils d’un guérisseur pourrait assassiner froidement 4 jeunes gens ? »


Doom réfute ces arguments mais alors qu’il est sur le point de tuer Dizzy, il ne peut se résoudre à toucher au tuteur de sa mère et bannit Dizzy et le groupe de jeunes héros hors de son royaume.


De retour aux USA alors que le soleil se couche, Dizzy leur fait remettre les totems dans la box of KHYSCZ. Ils ne pourront profiter de leurs pouvoirs que la nuit.


Ainsi nait un groupe de quatre jeunes aux pouvoirs obscurs qui se nommeront désormais : KISS.

 

Embrasse-moi idiot

Ovni issu du marketing ado de maison de disque et du cerveau sous acide de Steve Gerber, le premier numéro de Marvel Super Special est un truc assez inclassable.

A l’origine, les membres de Kiss devaient combattre un pollueur nommé Necros avant que leur manager envoie valser cette approche trop cul-cul.

Si on met de coté les costumes immondes, le look « décalé » du vieux gourou aveugle, il reste une histoire de super-héros assez classique et pas trop mal ficelée. Le parti-pris « super-héro » prend complètement le pas sur l’aspect musical qui n’est jamais évoqué. Kiss tente de se créer un univers héroïco-trash propre à faire fantasmer les teen-agers plus attirés par l’image que par le son.

Sur la grande partie de l’histoire, Gerber met de cotés ses critiques habituelles de « l’american way of life » et tente une réflexion sur l’enfance et le passage à l’âge adulte. C’est sans doute l’un des premiers scénaristes à évoquer aussi clairement l’enfance volée de Doom.

Dommage que le vieux gitan, tuteur de la mère de Victor Van Doom, ressemble à … à … à rien en fait …. ou éventuellement à la fusion improbable de Conan, Gilbert Montagné, du Père Noël et de « Véronique & Davina » (et de kiki leur Yorkshire aussi)

Le choix de Doom comme vilain est d’ailleurs très discutable, la majesté et la froideur du personnage se marient mal avec les zygotos kitchissimes de Kiss. Des vilains comme Mephisto, Nightmare, Diablo … auraient sans doute mieux fonctionné.

Quant aux membres de Kiss, même en bd, ils sont toujours aussi ridicules et plus que jamais datés. Pantalons moule-boules, plateforms boots, maquillages plus rigolos qu’effrayants, postures outrées proches du grotesque. … mention spéciale aux bottes serpents de Gene Simmons quoi gagnent la palme du pouvoir le plus burlesque.

Sur les 5 dessinateurs, John Buscema tire son épingle du jeu avec des planches dynamiques et très sympathiques contrairement à Buckler et Milgrom.
Alan Weiss signe une prestation plus convaincante et personnelle sur le 3ème chapitre que sur le 1er.
Sal Buscema, veinard, hérite de la partie la plus sympa où les super-héros Marvel décident de ne pas se mouiller et livre des pages dignes de ses Defenders.

Big Bisous

– Kiss and Tell

L’histoire de la rencontre entre le marvel Bullpen et le staff de Kiss. Steve Gerber nous raconte qu’il était plutôt Beatles mais qu’il est tombé sous la puissance de KISS en les voyant en concert (Ah, les effets secondaires du LSD …)

– A brief biography of Doom
Tout est dans le titre

– Blood on the plates

Comme vous avez pu le lire sur la couverture, ce comics a été « printed in real Kiss blood. » Les membres du groupe ont donné leur sang pour qu’il soit mélangé à l’encre du comics.


Qui est le plus ridicule, le groupe ou le docteur ?


« Waf, waf ! »


Il a des bras de gringalet le démon !

– Where no band has tread before
Un article sur KISS en concert avec des belles photos couleur.

– Backstage
Un trombinoscope de personnes impliquées de ce projet.


Miller, Aucoin et Delaney sont du Staff de KISS.

 

Sim Theury

Publicités

Une réflexion sur “KHYSCZ Box

  1. Pingback: uSC#018 – KISS vs Pollution, the lost Comics – (un)Spoiled Comics – Chroniques Ecologeek

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s