Tu pues le chat

Marvel Two-In-One #19  – September 1976

Couverture : Jack Kirby +Frank Giacoia & John Romita (alterations)
Claws of the Cougar! 17 pages
Tony Isabella (plot), Bill Mantlo (script) / Sal Buscema /Don Heck

En pleine nuit, une silhouette gracieuse s’introduit dans la chambre de la Chose au Baxter Building. Il s’agit de Tigra qui a besoin de l’aide des FF et comme la Chose a le sommeil lourd, elle doit employer les grands moyens pour le réveiller.


Y’ rien à faire, les chats ça vient toujours se coller sur vot’ lit.

Un jeté de lit plus tard, les deux héros, qui ne se sont jamais rencontrés, font connaissance dans la salle de gym de Ben.

Selon Ben, si Tigra a pu pénétrer les défenses du Baxter Building c’est parce qu’il les a endommagées lors d’une séance de muscu trop forcée.

Tigra n’avait de toute façon pas le choix. Elle cherche à stopper « le Cougar », un renégat issu du peuple chat. C’est ce même peuple chat qui l’a transformé en être mi-femme mi-félin afin de la sauver.


Et vas-y que j’te raconte ma vie en faisant des anneaux.

Le Cougar s’est emparé des Null-Bands que les FF ont utilisé pour détruire Tomazzoma la menace Totem (FF v1# 80).


Et voilà, si les FF avaient fait le ménage, on aurait échappé à cet épisode

Ben les croyait détruit dans le combat mais il n’en est rien.
Le peuple chat a confié à Tigra la mission de désarmer le Cougar avant qu’il ne cherche à prendre le pouvoir.

L’explication tourne court car Ben et Tigra sont attaqués par les hommes du Cougar qui profitent de la défaillance du système de protection du Baxter Building
Le duo en vient facilement à bout. Sur les hommes de main, Tigra trouve le traceur thermique qui a servi à la repérer.


La science a ses limites chez les FF: Les clefs sont toujours cachées sous le paillasson.

Grâce au matériel de Reed, Tigra et la chose remontent la piste des Null-Bands jusqu’à une société de recherche où le Cougar travaille sous une forme humaine (Curt Raklin). Il a réussi à séduire Sheila Conklin la propriétaire qui, malgré ses doutes sur ces travaux, lui laisse carte blanche.


Les chats, c’est rien qu’des branleurs 8)

Quand Tigra et the Thing arrivent dans son labo, le Cougar les endort avec du gaz. A leur réveil, ils sont évidemment enchainés. Ben est installé sur un dispositif qui le relie au Cougar pour qu’il puisse lui prendre une partie de son pouvoir.

Ben et Tigra se libèrent au beau milieu du processus et le Cougar doit reprendre sa forme féline pour les combattre.


Les chats, ça flingue les vêtements aussi

Il dispose aussi des Null-Bands à ses poignets dont les rayons mettent la Chose KO. Mais soutenu par Tigra, Ben reprend le dessus. Le Cougar se retrouve à terre à son tour.

Se sentant proche de la défaite, le vilain saisit alors son arme ultime : un annihilateur à charge positive qui détruira instantanément ses deux ennemis.


« Attention c’est le parfum de Céline Dion, un seul geste et je … argh aaaaak. »

Mais avant qu’il ne puisse l’utiliser, il reçoit une balle  dans le dos. La tireuse est Sheila Conklin, la propriétaire du labo et la fiancée de Curt Ranklin alias le Cougar.

Elle avoue à Tigra et la chose qu’elle a toujours su quelle était la vraie nature de son fiancée et qu’elle se servait de lui et de son génie pour redresser l’entreprise et ses résultats. Mais Sheila ne pouvait pas laisser sacrifier des êtres humains à ce projet.


Bon ben, les chats ont une seule vie en fait. 8)

La chose, Tigra et Sheila s’éloignent en laissant derrière eux la dépouille du Cougar.

LOLCats

Ardue est la tache du chroniqueur face à un scénario aussi peu original que mal construit (Dire qu’ils s’y sont à mis à deux pour nous pondre ça). La seule ambition de l’épisode devait être de mettre un coup de projo sur Tigra (The Cat nouvelle version) assez peu intégrée dans le Marvel Universe à l’époque. Alors, on crée un vilain kleenex à motivations floues, sans réels pouvoirs et dont les projets laissent perplexes (voler l’énergie de la chose ?? comme s’il avait prévu sa venue …) et on y balance les deux héros en leur faisant faire n’importe quoi.

Le seul perso qu’il aurait été intéressant de développer est Sheila Conklin. Si on y réfléchit bien, voilà une femme qui pour sauver son entreprise de la faillite n’a pas hésité à avoir des relations sexuelles avec un chat et qui dès que ça tourne au vinaigre l’abat froidement d’une balle dans le dos. Autant de cynisme et de perversion, c’est assez rafraichissant.


« Non, pas Don Heck, non, non pas ça …Ouin ouin ! »

Dure aussi est la mission du lecteur qui doit supporter ce comics.
Le seul artiste qui est à sauver du lot est Sal Buscema. Si on y réfléchit bien encore (après c’est finit, je vous rassure), voilà un dessinateur qui pour nourrir sa famille n’a pas hésiter à illustrer un scénario bancal et qui dés qu’il a livré ses planches se voit saccager froidement son travail par l’encrage peu inspiré d’un Don Heck de passage. Autant de cynisme et de perversion de la part de Marvel, ça fait froid dans le dos.

LUG ne traduira pas cet épisode sans doute à cause du lien avec les événements du Fantastic Four #80 qui lui aussi était inédit à l’époque.

Sim Theury

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s