It’s a Smallworld

Fantastic Four #263-264 (1984) John Byrne /John Byrne

ff26364

Au milieu de son run sur le titre, John Byrne signe une histoire d’allure simpliste qui cache bien des références.

Après un crash de voiture lors d’une course automobile, la Torche humaine est considéré comme mort, carbonisé dans l’explosion.
La Chose ne peut se résoudre à cette conclusion et part enquêter auprès de l’organisateur de la compétition automobile : Alden Maas. Ce milliardaire excentrique a bâti sa fortune grâce à ses personnages de cartoons et son parc d’attraction : le Wonderworld en Californie.

sans-titre-1-copier

Ben Grimm se rend sur l’ile artificielle en forme d’étoile où Alden Maas vit reclus depuis des années.

sans-titre-2-copier

Il est accueilli chaleureusement par les salariés de M. Maas qui lui expliquent le grand projet du milliardaire : Augmenter la température du noyau terrestre pour déclencher à nouveau un processus de dilation de la planète et ainsi résoudre les problèmes de surpopulation.

sans-titre-3-copier

Pour mener à bien son projet, Alden Maas, qui se nomme lui-même le Messiah, révèle qu’il a simulé la mort de Johnny Storm pour l’utiliser (contre son gré) comme source de chaleur.

sans-titre-4-copiersans-titre-5-copier

En voulant libérer Johnny, Ben tombe dans une faille qui l’amène dans le royaume du Mole-man (l’homme-taupe). Les décharges de chaleur de la Torche ont détruit sa cité souterraine et ses habitants.

sans-titre-6-copiersans-titre-7sans-titre-7b-copier

Après une explication, Ben et lui remonte à la surface pour déjouer les plans du Messiah qui ne déclencheraient qu’une réaction volcanique en chaine transformant en Terre en fournaise. Ils combattent au passage des versions robotiques des personnages de cartoons de Maas.

sans-titre-8-copiersans-titre-9-copier

Ce dernier lance la décharge thermique finale pour achever son projet et meurt. On apprend que Mass survivait grâce à un système d’animation suspendue qui lui avait permis de tromper la mort quelques années supplémentaires.

sans-titre-10-copier

Ses salariés se révèlent être des androïdes qui ont suivi fidèlement ses ordres pour le satisfaire mais qui conscients des dangers pour la planète n’ont jamais eu l’intention de mener le projet à terme.


Quand j’avais lu ça à l’époque dans NOVA n°118 , l’histoire m’avait semblé curieuse. Byrne mixe ici les références pour un résultat surprenant.

Le personnage d’Alden Maas est évidemment bâti en parti sur Walt Disney : les personnages de Cartoons, le wonderworld/Disneyworld en Californie, par certains aspects le World of Tomorrow et cette vision naïve d’un monde idyllique.

Byrne fait également référence à une légende urbaine qui prétend que Disney se serait fait cryogéniser en attendant de trouver un remède à son cancer. La légende ajoute qu’il serait en hibernation sous l’attraction des Pirates de Caraïbes à Disneyworld. (Dans les faits, Disney a été incinéré à sa mort). L’ile -Etoile est sans doute un clin d’œil à la plaque commémorative sur Hollywood Boulevard.

La seconde source d’inspiration d’Alden Maas est le dessinateur Neal Adams. Alden Maas est une anagramme. Le look d’Alden est proche de celui d’Adams dans les années 70.

L’autre point commun est plus surprenant car Adams tout comme Maas soutient la théorie de l’expansion terrestre.

Selon lui, la taille de la Terre augmente régulièrement depuis des millions d’années. Les continents ne dérivent pas mais s’éloignent avec l’accroissement de la surface du globe comme il l’explique dans cette petite vidéo.

Autant vous dire que cette théorie n’est pas extrêmement partagée par la communauté scientifique. 😉

Pour en revenir à l’histoire, on imagine mal que l’augmentation la taille de la Terre résolve les problèmes liés à la surpopulation. Si la surface de la planète augmentait, la couche d’humus, les matières premières et l’eau resteraient identiques. De plus cette solution ne ferait que reculer à plus tard la problématique de la surpopulation.

Ce n’est pas la première fois que la thématique de la surpopulation est évoquée dans les comics mais l’angle est ici assez original à défaut d’être vraiment développé.

Sim Theury

Publicités

2 réflexions sur “It’s a Smallworld

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s