Millie, Patsy et Kirby

A la fin de la guerre, les super-héros n’ont plus la côte. D’autres styles viennent les supplanter comme les titres de Western, d’horreur, d’humour et de romance. Le succès d’Archie voit également débouler des versions féminines du genre. Timely fait parti des premiers à surfer sur cette vague en sortant des comics comme Patsy Walker et Millie the Model pour ne citer que les plus connues.

PMKs

Au plus fort de leur succès, Patsy et Millie auront 4 comics chacune sans compter les histoires paraissant dans d’autres comics. Autant dire qu’à coté les caméos de Wolvie dans les 90’s, c’est presque de la gnognotte. ^^

Au début des années 1960, ces deux titres accueillent en guest star un personnage qui détonne à priori dans ce style de comics : Jack Kirby.


Millie the Model #107 march 1962 – Stan Lee / Stan Goldberg – A monster for Millie

Millie107cover

La manager de Millie lui annonce qu’elle a été choisie pour poser pour une couverture de comics.

Millie107a

Il s’agit d’un comics de monstres dessiné par Jack Kirby.

Millie107b

D’abord effrayée à l’idée de rencontrer l’auteur d’histoires si affreuses, Millie se ravise quand elle comprend qu’elle pourra être en couverture de millions d’exemplaires du magazine.

Millie107cMillie107cc

Mais sa rivale rousse, Chili, ne l’entend pas de cette oreille et compte bien récupérer le contrat.

Millie arrive au studio de Kirby, elle s’imagine déjà une espèce de monstre. Mais mis à part un mannequin en plastique qui lui sert de modèle, ce Jack Kirby parait tout à fait normal et très sympathique.

Jack s’absente un instant pour se préparer et laisse Millie dans l’atelier. Chili se glisse dans la pièce à ce moment et utilise le mannequin du monstre pour faire croire que Kirby s’est transformé en géant hirsute.

Millie107d

Mille prend ses jambes à son cou. Quand Kirby revient, Chili lui annonce que Millie a changé d’avis et qu’elle prend sa place.

Circonspect, Kirby accepte ce changement de modèle. Il part chercher ses pinceaux mais à son retour, il s’est transformé en monstre !

Millie107e

Terrifiée, Chili s’enfuit à son tour. Jack n’a pas le temps de s’expliquer : il avait oublié de retirer le masque qui lui servait pour transcrire les expressions de son monstre.

Pour Millie et Chili, les comics c’est terminé !


Pour l’anecdote, l’histoire est presque une variation d’un épisode paru dans Millie the Model # 20 en 1949.

MILLIE-107

Planche originale de la dernière page. Des corrections pour rendre la bouche du monstre moins effrayant ?


Patsy and Hedy #88 – june 1963 – Stan Lee / Al Hartley – Patsy and Hedy become Cover Girls

patsyhedy88cover

Dans un magasin, Patsy et sa rivale/amie Hedy rencontrent leur amie commune, Nancy. Cette dernière leur vante les qualités d’un comics qu’elle adore : Love Romances.

patsyhedy8800

Elle trouve la couverture magnifique. Patsy et Hedy achètent chacune un exemplaire à 12 cts et tombent à leur tour sous le charme de l’illustration de couverture.

patsyhedy8801patsyhedy8802

Par hasard, elles apprennent que Jack Kirby, l’artiste qui dessine ces couvertures arrive à Centerville pour trouver une jeune fille « typiquement américaine » comme modèle.

patsyhedy8803

Elles foncent vers la gare pour tenter le rencontrer et avoir une chance d’être en couverture de Love romances.

patsyhedy8804

Hedy demande à un jeune homme s’il a vu quelqu’un qui ressemble à un artiste. Celui-lui lui indique un homme qui porte une mallette et un trépied.

patsyhedy8805

Hedy saute sur l’occasion et propose de lui faire découvrir la ville. L’homme accepte et le duo s’engouffre dans un taxi suivi de près par Patsy.

patsyhedy8806

Nancy arrive trop tard et doit en plus partager un taxi avec le jeune pour rentrer.

De leur coté, Patsy et Hedy font tout pour se faire bien voir de l’artiste. Hedy prend l’avantage mais malgré tous ses efforts, l’homme ne lui a pas proposé de poser pour lui.

Le lendemain, Patsy comprend que le supposé artiste est en fait un géomètre.

patsyhedy8807

Et quelques temps plus tard, Nancy leur annonce que Jack Kirby a pris une photo d’elle pour faire la couverture d’un prochain numéro de Love Romances. Il s’agissait en fait du jeune homme  du taxi.

Dépitées, Patsy et Hedy se consolent sans succès devant un milk-shake.


Jack-in-the-(comics)-Box

Les apparitions de Kirby dans les comics ne sont pas aussi nombreuses que celles de Stan (près de 150 !) mais ce n’est pas la première fois que Jack est représenté dans un fascicule.

Joe Simon et Jack Kirby se mettent déjà en scène dans leurs propres rôles dans Boy Commandos #1 (dec. 1942). Un type de scène qui n’est pas sans faire penser à Fantastic Four # 10 par Lee et Kirby.

boy commandos

Kirby pose pour une couverture-photo dans Headline Comics #37 – September/October 1949.

HeadlineComics37

Dans Justice Traps the guilty #56 (Nov. 1953), Marvin Stein se dessine avec tous ses collègues artistes : Joe Simon & Jack Kirby (sans doute à droite), Ben Oda et Joe Genola.

justice traps the guilty 56

 


Jack Kirby : Classe mannequin

Ces deux histoires sont surprenantes à bien d’un titre. Tout d’abord on n’associe pas naturellement Jack Kirby au style « romance » ou humoristique mais Kirby a pourtant dessiné un grand nombre d’histoires de romances dans Young Romances et Love Romances chez Marvel.

On pourrait supposer qu’il s’agit d’une forme de promotion pour d’autres titres d’Atlas en profitant du succès de Patsy et Millie. Mais cela aura pu se faire pour autant mettre en avant Jack Kirby. On notera de plus que l’histoire de Patsy & Hedy sort en mars 1963 alors que Love Romances s’arrête en Juillet.

Stan Lee s’était déjà mis en scène avec le dessinateur de Patsy et Millie mais c’était surtout une forme de clin d’œil.

Mais à une période où les artistes signaient aléatoirement leurs travaux (sauf Stan Lee ^^) et où DC, par exemple, attendra la fin des années 60 pour créditer ses auteurs, braquer le projecteur par deux fois sur Jack Kirby est relativement inédit. (Bien qu’aucune des deux représentations de Jack ne soient très fidèles à l’original.)

On pourrait interpréter cela comme une sorte de reconnaissance de Stan envers Kirby qui prend une place de plus en plus importante au sein d’Atlas/Marvel dans une conjoncture financière encore fragile.

Doit-on également y voir une forme de complicité naissante entre les deux hommes après des années de brouille ?

A peine deux ans plus tard, Hedy et Patsy feront une apparition éclair dans Fantastic Four Annual #3 où tout le Marvel Universe (qui a à peine 4 ans) fait une apparition. Kirby n’est plus « l’artiste des comics d’horreur » ou « de Love Romances ». Il est devenu un des plus importants artistes fondateurs du renouveau de Marvel.

FFA3

Fantastic Four Annual #3 – 1965 (Stan Lee/Jack Kirby) – Caméo de Patsy et Hedy (Millie est juste citée)

Les super-héros sont de retour et prendront une place de plus en plus prépondérante aux fils des années. Les comics de Patsy, quant à eux, prendront fin en 1967. Millie the model tiendra jusqu’en 1973 avant l’annulation de son titre. La fin d’une époque.

 


Sim Theury

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s